Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis quelque temps je m’intéresse au survivalisme, notion que j’ai découvert par hasard au fil de mes pérégrinations sur le web. Ça a quelque chose à voir avec la perte de normalité de la société ou de la vie individuelle. Il s’agit de se préparer, non à la fin du monde, mais aux évènements catastrophiques qui peuvent survenir à tout moment, ainsi qu’on le voit dans certaines régions de France ou du monde. Il s’agit en fait de simple bon sens, les états eux-mêmes ont tous des plans pour gérer au mieux les épisodes catastrophiques. Alors pourquoi pas les individus et les familles ?

L’État ne peut pas toujours tout faire pour prémunir les personnes contre les aléas de toutes sortes, les personnes doivent aussi tirer des plans sur la comète pour se garantir de divers troubles. Même si nous n’avons guère l’habitude de cela, nous devrions réfléchir aux catastrophes pouvant survenir et essayer d’y trouver des parades.

Ces catastrophes sont de deux ordres, celles qui sont globales, type fin du monde, inondation, feux de forêts, tempêtes et celles qui sont individuelles, perte d’emploi, accidents, perte de logement… On se dit parfois que les catastrophes générales sont peu probables ou alors qu’elles se passent au loin, ailleurs mais ça n’est pas toujours le cas. Quant aux accidents de la vie, on en voit tous les jours de nouveaux exemples.Urgentistes au travail

D’autres que moi ont bien réfléchi aux solutions à apporter dans tous ces cas mais je peux tout de même présenter succinctement les points à privilégier et les bonnes habitudes à prendre.

En cas de rupture générale de la normalité, il n’y a plus de services publics, plus d’eau au robinet, plus d’électricité, plus d’essence à la pompe, plus d’approvisionnement dans les magasins.

D’où les précautions suivantes à prendre :

  1. Stocker nourriture et eau potable pour une durée suffisante.
  2. L’eau étant encore plus indispensable que la nourriture, il est nécessaire de savoir où s’en procurer, eau de pluie, puits, rivières, etc… Cette eau doit impérativement être filtrée, il faut donc prévoir le matériel de filtrage adéquat.
  3. Il faut pouvoir chauffer l’eau et faire la cuisine, il faut donc un petit réchaud à gaz, par exemple avec les cartouches de rechange.
  4. Il faut pouvoir s’éclairer, donc bougies, lampe à pétrole et lampe électriques avec piles de rechange.
  5. Il faut se chauffer et dans ce cas le bois avec une cheminée ou un poêle est le mieux. C’est peu cher, écologique, ça ne tombe pas en panne. Il faut donc prévoir de stocker du bois peu à peu.
  6. Commencer un jardin, en pots, sur terrasse ou sur son terrain et apprendre les techniques de base, choisir les plantes qui marchent où on se trouve, faire ses graines. Le jardinage, ça s'apprend.
  7. En cas d’évacuation il faut prévoir un sac d’urgence comprenant le minimum à emporter, changes, eau, nourriture lyophilisée, trousse de soin, photocopie de papier d’identité, etc…
  8. Reconnaître les environs pour savoir où aller en cas d’urgence et si possible avoir une solution de repli.

 

Il faut Petit jardin en spiraleapprendre à devenir indépendant si nécessaire et cela se prépare longtemps à l’avance, dès aujourd’hui si possible. En dehors des points cités plus haut, il y a au moins deux choses à faire indépendamment d’une rupture de normalité ou non, c’est passer son brevet de secourisme et acquérir le plus de savoir-faire possibles. C’est le « prix à payer » pour être « autonome » et libéré de la nécessité de recourir moyennant finances aux spécialistes capables de réparer les outils modernes dont nous nous servons tous les jours et qui sont en général excessivement complexes. Choisissons donc les technologies les plus simples et que nous sommes capables d’entretenir nous-mêmes.

Plus nous serons prêts à toutes éventualités et moins nous les craindrons. Si nous ne pouvons nous protéger de tout, nous pouvons tenter de conserver au maximum une vie aussi « normale » que possible et cela passe par une préparation de longue haleine, une réflexion exempte de toute angoisse et un choix raisonné de nos priorités de vie.

Voulons-nous viser les satisfactions immédiates, dernier smartphone et belle voiture ou les réflexions à plus long termes préservant l’avenir ?

Pour prolonger ces réflexions sur un sujet peut-être nouveau pour vous, allez rendre visite aux deux blogs suivants, forts bien faits, l’un très français et l’autre ayant un point de vue plus américain :

http://eagleye50.blogspot.fr/

http://lesurvivaliste.blogspot.fr/

 

tsunami au Japon

 

un jardinet sur un balcon

un jardinet sur un balcon

Tag(s) : #Société, #normalité, #survivalisme, #Etat